Retour sur le film "La solution RadioChat" de Benjamin HUGUET, diffusé à Corpeau :

"Extrêmement pertinent, pose des milliers de questions; j'ai beaucoup aimé" (Anonyme)


Retour sur le film "Des Noirs et des Hommes" de Amélie BRUNET et Philippe GOMA , diffusé à Corpeau :

"Très positif dans l'ensemble, il manquait la vie au travail (comment on est ressenti quand on est Noir par les collègues, après l'embauche). La discrimination par la couleur est aussi une discrimination sociale car les Noirs sont aussi souvent en bas de l'échelle sociale" (Anonyme);
"C'est très bien de revoir ces choses-là, de se poser des questions" (Anonyme);
"Nous avons apprécié l'aspect pédagogique du documentaire, c'est très instructif. A voir et revoir." (Jean-Christophe);
"Un documentaire très dense, trop, peut-être, qui interroge notre propre position sur la question et permet de mesurer le chemin qui reste à parcourir dans notre société" (Marlyse); 
"Malheureusement, c'est toujours d'actualité" (Nathalie)

Retour sur le film "Je ne suis pas féministe mais ......"  de Sylvie et Florence TISSOT , diffusé à Chaudenay :
"J'ai crains l'amalgame entre MLF et homosexualité; on n'a pas assez insisté sur le combat des femmes par rapport à leurs tâches ." (Christine)
"C'est dommage qu'il n'y ait pas eu de débat à la suite du premier documentaire; j'aurais aimé savoir ce qu'en ont pensé les hommes présents dans la salle et comment ils ont interprété ce qui a été dit car c'est une vraie remise en question !" (Muriel)
"J'ai trouvé ça totalement contre productif et trop consacré à l'histoire d'une seule personne." (Jean-Michel)
"L'approche du film montre bien le questionnement que l'on peut avoir par rapport au mot féministe." (Marie-Pierre)

 
Retour sur le film "Les résidentes" de  Hélène TRIGUEROS , diffusé à Chaudenay :
"C'était intéressant de voir comment ça se passe dans les prisons car on n'imagine pas ça." (Alexia)
"C'était limite crédible tellement c'était propre et net et tellement elles parlaient bien !" (anonyme)
"Je trouve qu'on quitte la salle en croyant que la prison est un monde de Bisounours alors qu'il est rempli de peurs de soi, de l'extérieur, de l'avenir au dehors. Et puis on n'a pas abordé le problème des jeunes en prison. Quelle place y ont-ils ? ça me laisse plein d'interrogations." (Marie-Pierre)
"J'ai été stupéfaite de la capacité des résidentes à s'exprimer et à se remettre profondément en cause, en pensant avant tout à la douleur qu'elles ont provoquée après de leurs proches jusqu'à oublier leur propre peine. C'est une vision de la détention dont on n'a pas l'habitude et qui s'oppose même à tous les clichés dont raffolent les médias. " (Sylvia)

Retour sur la séance de Chaudenay :
"Ce sont des sujets de société qui existent depuis longtemps mais qui ressurgissent et sur lesquels on ne prend pas le temps de réfléchir. En venant à ces projections, cela permet de le faire, d'autant plus que la présence des invités est très enrichissante et qu'il est toujours intéressant de suivre les débats." (Annie)
"Très belle soirée le lundi 6 novembre avec notamment un très beau documentaire sur des portraits de femmes détenue dans une prison ("les résidentes"). 
Le débat qui a suivi la projection a permis d'éclaircir de très nombreux points sur le système carcéral. Bravo! " (Janick L)

Retour sur le film "El aguante" de E. BRIAND et Nina DUPEUX, diffusé à Ebaty :
"J'ai regardé avec passion ce film très interessant. On voit que la solidarité en Argentine n'a rien à voir avec ce qu'on peut voir en Europe. les SCOPS sont nées d'un état d'urgence pour les salariés" (Sylvie)
"Le film et la personne qui est intervenue ensuite etaient très interessants et très enrichissants". (Laurence B.)

Retour sur la séance d'Ebaty :
"Encore une soirée très interessante, comme d'habitude avec Docs en balade. Ce soir, on a appris beaucoup de choses, sur les SCOPS. Les 2 films etaient très sympatiques, y compris le premier court, un peu atypique" (Geneviève)

Retour sur la séance de Chagny (à l'Hopital) :
"J’ai beaucoup aimé le premier doc ; le rugby par contre, c’est pas mon truc ! Cependant, j’ai trouvé le père un peu caricatural et le petit gamin charmant." (Marie-Dominique)
"Moi le rugby c’était ma passion ! Mes frères y jouaient et mon fils aussi."(Claudette)
"Le staff éducatif est très important ! Le papa est trop présent dans le documentaire. Ce qui manque un peu ce sont les rapports entre copains ; on ne connaît pas bien le ressenti du gamin par rapport aux autres" (Annie)
"J’ai beaucoup aimé ce film qui m’a amusée car c’est tellement vrai comme situations ! J’ai apprécié la richesse des relations entre membres de la famille, en particulier fils, père et grand-père."(Michèle)
"Pour jouer au rugby, c’est un esprit d’équipe ; il ne faut pas garder que ceux qui sortent du lot, surtout pour les gamins ! Il faut être psychologue". (Gérard)
"On aurait aimé savoir si ce petit garçon a continué ou non à jouer au rugby !" (Sophie et Sylvia)
"Le gamin était bien contrarié ; on voyait que son père le poussait et qu’il avait envie de lui faire plaisir en faisant ce qu’il pouvait". (Michel)

Retour sur la séance du samedi 18 novembre à La poterie :
"Le premier doc était très émouvant et tellement complet !" (Marlyse)
"Une après-midi exceptionnelle! Le doc dans tous ses états ! Merci pour le débat de haute volée qui conclut cette journée." (Lydia)
"J'ai été très intéressée par les 2 docs -ayant manqué le premier- vus cet après-midi. La petite fille dans Espace était très pertinente .On voit qu'il reste encore beaucoup à faire pour les filles !
Dans le dernier, j'ai découvert un métier que je ne connaissais pas et ça mériterait d'être diffusé à un plus large public. On ne prend pas assez en compte le travail de réinsertion qui se fait derrière." (Catherine)
"Très certainement la séance qui m'a le plus marquée, vu les 3 documentaires différents et interessants, avec en prime des interventions post-doc très complètes et enrichissantes." (Marie-Odile)

Retour sur la séance du dimanche 19 novembre à La poterie :
Nous avons eu l'honneur d'avoir la présence du trio vocal "Clamavi",qui se présente ainsi :
"Constitué de Marie Odile Cizeron violoncelle et accordina, Dominique Alcindor guitare et Françoise Poulnot voix. Réunis depuis peu de temps, nous avons pour répertoire des chansons à texte et des chansons du monde, émaillées de quelques textes et poèmes (Chaplin, Neruda..).Les chants que nous interprétons, reflets du réel, sont en mode mineur. C'est un choix émotionnel que nous souhaitons partager. Le bonheur des oreilles peut aussi se décliner en mode mineur! Nostalgie du passé, enfances perdues, poèmes existentiels, cris de guerre, d' injustice ou d'absurdité, espoir en vol..."


Nous avons filmé la plupart de leurs prestations.Ci-dessous les 3 vidéos que Françoise nous a permis de diffuser.

Doc. en Balade, c'est aussi des projections dans les écoles.
Séance à l'école de Rully du Vendredi 17/11 : 3 adultes et 29 enfants pour la projection de "POUSSIN" à l'école de Rully . Très riche en échanges !!!


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.